Western Canadiana at McGill University: The Lande and Arkin Collections

Peter F. McNally

Abstract


Canadiana emerged as a collecting focus for McGill even before the opening of Redpath Library in 1893. At first, the emphasis was local—Quebec, including New France—reflecting a lack of concern for other parts of the country, typical of collections at the time. Only in the second half of the twentieth century did this situation change when a vogue for collecting Canadiana spread across the nation to both large and smaller libraries; larger institutions, already possessing strength, extended the depth and breadth of their rare book collections. In the case of McGill, during the ’60s and ’70s, Western Canadiana became a focus for new collecting. This article recounts how McGill developed an important Western Collection and examines the individuals and circumstances responsible for its acquisition, along with a profile and evaluation of its contents. Particular attention is paid to two collectors—Lawrence Lande and Nathan Arkin—two librarians—Richard Pennington and John Archer—and one antiquarian book dealer—Bernard Amtmann. The methodology used for evaluating the Lande and Arkin Western Canadiana Collections may prove helpful to other researchers.


Resumé

Même avant l’ouverture de la Bibliothèque Redpath en 1893, McGill portait déjà une attention particulière à la collection de publications canadiennes. Au début, le volet local—le Québec, incluant la Nouvelle-France—était accentué, démontrant un manque d’intérêt pour le reste du pays qui était typique des collections de l’époque. Cette situation n’a commencé à changer que dans le seconde moitié du vingtième siècle, quand l’acquisition de publications canadiennes est entrée en vogue à travers le pays, à la fois dans les petites et les grandes bibliothèques. Ces dernières, ayant déjà des fonds documentaires solides dans ce domaine, ont élargi et approfondi leurs collections de livres rares. Dans le cas des collections de McGill, l’ouest canadien est devenu un nouveau pôle d’intérêt durant les années 60 et 70. Cet article décrit le développement à McGill d’une importante collection ouest-canadienne et examine les personnes et les circonstances responsables pour l’acquisition de cette collection, dont le contenu est également résumé et évalué. Une attention particulière est portée à deux collectionneurs — Lawrence Lande et Nathan Arkin—à deux bibliothécaires—Richard Pennington et John Archer—et à un libraire antiquaire—Bernard Amtmann. La méthodologie utilisée pour évaluer les collections Lande et Arkin de publications ouest-canadiennes pourrait se démontrer utile pour d’autres chercheurs.



Full Text:

PDF




ISSN: 0838-2026